Champis

 Stéphanie Dintre

La commune de Champis tire son nom, du mot latin campis qui veut dire champ ou bien encore du mot patois achampi qui signifie champ ou lande. Ce nom avait été donné bien avant la création de la commune, à l’endroit où se trouvait autrefois l’église Saint-Pierre dont il ne reste aujourd’hui que des ruines. Champis se répartit en plusieurs hameaux dont deux principaux qui forment aujourd’hui le village : "La Bâtie" où se trouve la mairie et sa place du four à pain et "Garnier", où l’on trouve l’église et un théâtre de verdure. Ne manquez pas non plus le sentier des mégalithes de Champis !

Un peu d’histoire

Le hameau de la Bâtie de Crussol est en fait une ancienne ville fortifiée. On devine encore l’emplacement des remparts. Dès le Moyen Age, lors de la division territoriale du Comté de Crussol, elle regroupait les paroisses de Saint-Didier, Champis et Saint-Sylvestre.

Dans ce paysage, les fermes fortifiées de Roubiac et de Rocoule, construites au XVe siècle, existent toujours ainsi que la Grange du seigneur édifiée en 1453, qui servait autrefois d’entrepôt aux grains et autres denrées pour le compte du seigneur de Crussol. La Grange du seigneur abrite aujourd’hui une brasserie artisanale.

Pré à Champis

Vivre Champis !

Champis est un véritable havre de paix et de nature, situé à une vingtaine de minutes de la vallée du Rhône. Ses habitants se mobilisent pour perpétuer une ambiance de village. Ce sont eux qui ont construit le four à pain, en contrebas de la mairie, sur la placette. Ils s’y déroulent de nombreuses manifestations de villages, toutes très chaleureuses. Saluons aussi la gastronomie et l’art de vivre célébrés de générations en générations par la Famille Loriol. Une escale gourmande s’impose à l’Ange gourmand  où vous succomberez, notamment à l’intemporel soufflé d’écrevisses…

Rando avec des ânes
Décor maison ardéchoise avec chapeaux et cruches
Cabine Bibliothèque