AOC Saint-Péray

L'Histoire


Il existe à Saint-Péray une grande histoire viticole. Les premières mentions écrites de l’existence de vignes datent du Xe siècle. Au XVIIIe siècle, les vins blancs de Saint-Péray font déjà référence. Au XIXe siècle, la première prise de mousse fait du Saint-Péray un vin de fête dont le compositeur Richard Wagner passa commande en grande quantité.

L'identité


Fruit de deux cépages, Marsanne et Roussanne, l'essentiel du vignoble s'étend sur des pentes douces autour d'un éperon calcaire à l'influence bénéfique : coteaux et terrasses y créent un relief rare.

La production se fait majoritairement en "tranquille", mais la production de bulles est toutefois perpétuée par quelques domaines. Le tranquille : frais, ample, note minérale, un nez floral une robe or pâle. Le pétillant : léger, bulle persistante et délicate, sec et rafraichissant.

La Confrérie


L’AOC a aussi sa Confrérie qui prend soin de faire connaître l’appellation Saint-Péray ! 

Forte d’une trentaine de grands dignitaires groupés autour du grand maître, elle est structurée en commissions chargées d’organiser les diverses manifestations au cours de l’année : célébration de la Saint Vincent, la soirée de prestige et le marché aux vins lors de la Fête des vins & du jumelage.